"Para Tod@s, Todo. Para Nosotr@s NADA" web de solidari@s con la insurgencia chiapaneca y las luchas indigenas en Venezuela y otras partes

24 oct. 2008

Une plainte contre Dick Pound pour ses propos anti-amérindiens

Terres en vues a adressé une plainte au Comité international olympique pour qu’on procède à des sanctions contre Richard Pound qui a tenu publiquement des propos racistes et discriminatoires envers les peuples autochtones d’Amérique. Ce dernier, dans une entrevue au journal La Presse, a déclaré que « il y a 400 ans, le Canada était un pays de sauvages, avec à peine 10 000 habitants d’ascendance européenne», alors que la Chine aurait, elle, « une civilisation de 5000 ans ».
Selon la lettre envoyée par Terres en vues au Comité d’éthique du CIO, Richard Pound a affirmé que les Amérindiens n’avaient ni culture, ni civilisation et que la seule présence civilisée en Amérique, il y a quelques siècles, était assurée par les Européens.
S’appuyant sur le fait que la charte olympique stipule que « Toute forme de discrimination à l’égard d’un pays ou d’une personne fondée sur des considérations de race, de religion, de politique, de sexe ou autres est incompatible avec l’appartenance au Mouvement olympique », Terres en vues demande qu’une sanction forte soit prononcée. Ainsi les Canadiens, à la veille de la tenue des Jeux olympiques de Vancouver, sauraient de façon certaine que le mouvement olympique n’adhère pas au credo raciste de Richard Pound.

Terres en vues est un organisme qui a pour but de créer des ponts entre les nations en faisant connaître les cultures et traditions des peuples amérindiens. « Les préjugés les plus tenaces se trouvent soudain renforcés de l’opinion exprimée par un personnage investi du prestige et de l’autorité de l’olympisme. », ce qui équivaut à un recul considérable pour ceux qui croient au progrès des droits de l’homme, estime André Dudemaine, le directeur de Terres en vues. Celui-ci rappelle les apports culturels et civilisateurs des nations amérindiennes qui ont élaboré au cours d’une occupation millénaire du territoire des langues, des cultures, des organisations sociales et politiques, des réseaux d’échange commerciaux, des techniques agricoles, des religions, des pratiques artistiques, des sports (qu’on retrouve aujourd’hui dans les Jeux olympiques), des liens diplomatiques et des modèles de développement respectueux de l’environnement.
Pour appuyer la requête de Terres en vues, écrivez un mot à M. Jacques Rogge, le président du CIO à l’adresse suivante : michele.garrity@olympic.org
Pour prendre connaissance du texte de la plainte : www.nativelynx.qc.ca
Publicar un comentario